• Pasteur Fred.

Manif pour tous, mais pas pour moi !


Promesse gratuite d'une campagne électorale, le mariage pour tous a été voté par notre gouvernement et rapidement mis en place en France. Ainsi, civilement en France, on se marie entre personnes de sexe opposé mais on peut aussi s’unir à une personne du même sexe. Je précise d’ailleurs civilement parce qu’en France, seul le mariage civil à une valeur, l’Église ne marie personne. De nombreux chrétiens (toutes confessions confondues) avaient voté pour ce candidat et ont été déçu par cette loi qui était pourtant clairement inscrite à son programme. Ils ont été des milliers à défiler dans les rues des grandes villes afin de faire reculer le gouvernement sur cette décision mais ils ne représentent qu'une faible part électorale et leur voix n'a pas été entendue. Conservateur, rabat-joie, religieux, homophobe ... les manifestants ont écopé de nombreux nom d'oiseaux encore bien plus désagréables pour une cause perdue d'avance. Moi, je n’y suis pas allé et voici pourquoi.

 


D’abord, je tiens à préciser qu’il m’est absolument impossible de bénir une union homosexuelle : La bible est contre. Lorsque je la lis, c’est très clair : Romains 1:27 nous dit que ce sont « des choses infâmes, » et que ceux qui les pratiquent « reçoivent en eux-mêmes le salaire que mérite leur égarement ». Lévitique 18:22 nous enseigne « Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C’est une abomination ». Peu importe ce que j’en pense, la bible se suffit à elle-même. Même si certains hommes d’église se réservent le droit de le faire, d’une part, je n’adhère pas à cet avis mais d’autre part, je le déclare être purement humaniste, démagogue et anti-biblique. Puis-je bénir ce que Dieu ne béni pas ? Je ne suis qu’au service de Dieu et rien d’autre !

Mais revenons au sujet. A quoi me sert d’aller manifester pour m’opposer à ce projet de loi. Le Président de la République, F. Hollande, par son témoignage personnel, nous a clairement démontré qu’il ne partage pas nos convictions bibliques (je dis ça sans jugement aucun mais il ne faut pas beaucoup de discernement pour se rendre à l’évidence). De plus en plus, notre pays s’éloigne des valeurs que la bible enseigne.

Au nom de la laïcité (qui a bon dos), nos valeurs sont effacées de la vie publique : Calendrier scolaire sans connotation religieuse, interdiction des crèches de Noël dans les villes etc. … L'union des homosexuel(le)s, sollicité par des lobbys gays, a fait l'objet d'une loi démagogue, qui ne concerne que peu d’intéressés en France (17500 mariages gays en 2 ans contre plus de 460 000 mariages hétérosexuels cf. Le Monde sans parler de ceux qui ont déjà divorcé, mais il ne faut pas être homosexuel(le) pour divorcer). S’opposer à cette loi « gratuite », était peine perdue, mais ce n’est pas ce qui m’a convaincu de ne pas y aller.

Combattre pour une cause perdue n’est pas dénué de sens quand c’est Dieu qui vous convainc parce que cette cause deviendra alors forcément un sujet de gloire pour Dieu et de victoire pour nous. La réalité est que nous, enfants de Dieu, nous n’avons pas vocation à être contre quoi que ce soit si ce n’est contre le diable et ses œuvres. La bible nous enseigne dans Éphésiens 6:12 que « nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes ». Nous ne sommes plus au temps des conquêtes de territoires mais au temps des conquêtes d'âme, afin qu'elles ne terminent pas en enfer. Manifester, défiler n’a rien changé si ce n’est qu’une étiquette « HOMOPHOBE » s’est apposée sur mon église (celle de ceux qui ont défilé mais aussi la mienne, l’amalgame est inévitable). Or, je ne suis pas homophobe. D’une part, le mot phobie signifie peur : Je n’ai pas peur des homosexuel(le)s. Mais d’autre part, je n’ai aucune inimitié contre les homosexuel(le)s. Et je refuse catégoriquement ce qualificatif me concernant. Si je dénonce l’homosexualité comme étant un lien spirituel démoniaque, je ne condamne absolument pas les homosexuel(le)s mais je les invite clairement à se repositionner devant Dieu, à se repentir et à abandonner leur péché (c’est comme ça que la bible l’appelle). Qu’ils (elles) le fassent n’est pas mon problème, même si la conversion d'une personne me réjouit toujours. Si la bible m’encourage à juger de tout, elle m’ordonne aussi de ne juger personne (Matthieu ch. 7 v 1 à 5). Quel message ont donné celle et ceux qui défilaient contre la loi ? Celui du rejet d’une communauté qui a besoin de Dieu et de se repentir de son péché. Est-ce ainsi qu’on espère gagner ces personnes à Christ ? En leur disant « On ne vous aime pas » ? Parce que n’allez pas croire qu’ils aient compris autre chose. Or Jésus nous demande d’aimer tout le monde. Défiler contre cette loi, c’était défiler contre eux ! Surtout dans leur tête.

Je connais personnellement un homme, un ami, qui a été délivré de l’homosexualité. Il est né dans une famille chrétienne pratiquante et il s’est senti rejeté par l’église pendant tout un temps. Il n'est pas un cas isolé, j'en connais au moins un autre (moins personnellement). Il lui a fallu plus de 2 ans pour oser revenir dans une église. Il lui a encore fallu plusieurs mois pour qu’il comprenne que son homosexualité n’était pas innée et qu’elle n’était pas ce que Dieu avait prévu pour lui. Enfin, il lui a fallu 5 ans pour pouvoir dire maintenant qu’il n’est plus homosexuel. 5 longues années de luttes, de combats et de prière. Sans le soutien de son église, ça n’aurait pas été possible. S’il s’était senti jugé ou condamné par les responsables, il ne pourrait pas témoigner de ce que Dieu a fait pour lui. Il aurait quitté l'église. L’église à un autre rôle à jouer pour perdre son temps à être contre une loi. Manifester contre la loi, c’est lutter contre la chair et le sang. Quand il le demande, s’occuper de la délivrance d’un(e) homosexuel(le), c’est lutter contre les puissances des ténèbres.

Je dénonce l’homosexualité mais je ne condamne pas les homosexuel(le)s. Notre seul modèle doit être Jésus et personne d’autre !

#manifpourtous #mariagepourtous #homophobie #homosexualité #égliseethomosexuel #Dieuaimeleshomosexuels #lhomosexualiténestpasunefatalité

72 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout